9ba0p art du chi

9dm7a Vlady portraitVlady s’attachait à la transmission de son acquis avec un sentiment d’importance, et même d’urgence. C’est dans cette optique qu’il fonde en 1988 l’Ecole de la Voie Intérieure et qu’il formera jusqu’à sa mort en 2005 de très nombreux enseignants dans le monde entier.

L'Ecole de la Voie intérieure enseigne un art corporel énergétique, orienté vers le bien-être et la santé. Il est issu des arts internes traditionnels chinois. Il comprend l'apprentissage de techniques de manipulation du Chi et leur mise en application dans le mouvement (Qi Gong et Tai Ji Quan de la Voie intérieure).

La méthode Stévanovitch est adaptée à notre époque et aux pratiquants d’aujourd’hui. La pédagogie, claire et progressive, rend accessible les techniques énergétiques traditionnelles venues d’Asie. L’enseignement ne s’embarrasse d’aucune connotation religieuse et tourne le dos au spectaculaire et à la compétition. Il laisse également la responsabilité à chaque pratiquant de faire un travail intérieur qui mobilisera toute son attention et sa volonté. L’enseignant et la méthode peuvent faciliter le travail de l’élève, mais au bout du compte personne ne pourra le faire à sa place ! Et rien ne pourra enlever son émerveillement à l’élève quand son travail porte ses fruits.

L V176547440 Vlady Stévanovitch a mis au point cette pédagogie au fil d’années d’enseignement.  Mais il précise :  

"Je n’ai rien inventé, je me limite à enseigner ce que j’ai moi-même appris. Ces techniques   sont rigoureusement restées inchangées depuis  des siècles et il n’y a pas de raison que cela change aujourd’hui. Mon apport s’est limité à sans cesse améliorer la façon de les montrer, de les décomposer, pour que mes élèves puissent aller plus vite dans leur apprentissage".

Cette méthode est basée sur la découverte par l’élève de la réalité du Chi dans son propre corps, perception qui lui permet alors de l’influencer. Cette méthode est accessible à tous.

 

Le travail du Chi au sol

Le travail au sol, qui n’est pas à proprement parler un travail, est une préparation indispensable dans l’Ecole de la Voie Intérieure. Elle recherche avant tout le bien-être et la conscience du corps.

Dans la position allongée ou assise, le premier exercice consiste à plonger en soi-même, à entrer dans une perception intériorisée de notre corps afin de réveiller notre capacité à sentir. Guidés par la voix de l’enseignant et par des images, plutôt que par une conception anatomique du corps, nous retrouvons la souplesse par des étirements et des assouplissements, en douceur, dans le respect du corps et de ses limites. Avec ou sans le support des sons porteurs de Chi, nous commençons à nous détendre, à nous relaxer en profondeur et à retrouver une respiration plus libre et naturelle. Cette entrée en matière, originalité pédagogique de la Méthode Stévanovitch, constitue un véritable préalable : l’énergie circule mieux et plus librement dans un corps détendu, habité, rendu fluide par le Chi.

CATB9W30Peu à peu, en effet, nous apprenons à percevoir le Chi dans notre corps, à nous centrer dans le Tantien, centre de gravité et d’énergie. Sa stimulation et sa maîtrise progressives nous permettent de mobiliser le Chi dans le corps, de l’influencer par l’intention, l’imagination et un travail musculaire précis.

Dans cet entraînement préparatoire au sol, les exercices s’orientent dans deux directions:

  • d’une part, des techniques corporelles impliquant un travail plus physique et musculaire (massage des mains, assouplissements, abdominaux…),

  • d’autre part, des interventions mentales impliquant le travail et la volonté (intention) et de l’imagination. De nombreux exercices allient les deux orientations : relaxation, respiration, circulation du Chi dans le corps. Le travail énergétique prend appui sur une musculature renforcée et consciente. Parallèlement, se développent la concentration et une plus grande confiance, ouverture et présence à soi-même

Le travail du Chi en mouvement

La recherche, la mobilisation du Chi au sol et sa mise en circulation dans le mouvement vont de pair. Il est tout aussi illusoire de pratiquer le Taï Ji Quan sans le support du Chi que de pratiquer les techniques de Chi sans les réaliser, les incarner dans le mouvement. « La répétition correcte des mouvements de Taï Ji Quan a un effet certain sur le Chi ». Ces deux dimensions de notre recherche s’influencent donc mutuellement.

Associé à une respiration rythmée, à l’écoute des mains et à l’engagement de plus en plus évident du Tantien, le Taï Ji Quan libère en douceur toutes les articulations, régénère le corps par une augmentation de la circulation de Chi due à des mouvements adaptés : toutes les fonctions vitales sont ainsi stimulées. Le corps porté par le Souffle, s’enracine tout en se fluidifiant.

A partir du Tantien et d’une écoute intérieure, le travail debout consiste en une recherche de la posture juste, de l’équilibre dans l’axe « Terre-Ciel », mobilisant un effort musculaire minimal et nécessitant une coordination logique, aisée des mouvements puis des enchaînements. Le critère du mouvement juste et naturel est le plaisir éprouvé, la joie.

CAIN3SKA9exmn l exercice refait circuler l energie dans le bon sens 470386 510x255

 Les techniques vocales

Vlady Stévanovitch a toujours considéré que les techniques d’émission de sons porteurs de Chi étaient le sommet dans la pratique de l’Art du Chi.
C’est pour cette raison et aussi parce que ces techniques lui avaient été enseignées sous le sceau du secret qu’il ne les a enseignées à tous que très tard.

Dans ce domaine également, il a réussi à décomposer les techniques pour les rendre accessibles. Nous avons à notre disposition de précieux exemples sonores. Ils nous guident et nous font sentir les zones du corps à mobiliser et à faire vibrer.
Ainsi, grâce à la diffusion de ces sons lors des cours, l'élève voit sa volonté et son attention gagner en acuité alors que ses muscles réagissent avec une étonnante précision. Il peut reproduire plus facilement mais surtout plus justement des techniques complexes qui, sans cette aide, nécessiteraient des années d'un laborieux travail.